En cours

CORTE

100 LOGEMENTS ETUDIANTS

CORTE - 2B

100 LOGEMENTS ETUDIANTS

L’architecture se doit de faire le lien, la cohésion … C’est l’objectif que nous nous sommes fixés sur cette réalisation.Elle à la fois vernaculaire et structurée dans les lignes de la topographie. Les ambiances sont brutes pour mettre en valeur les extérieurs, elles sont traitées dans un souci à la fois, de continuité entre intérieur/extérieur, de convivialité et de fluidité, d’éclairage et de ventilation naturels, d’une lecture claire des circulations par la mise en place d’axes forts.

Maître d'ouvrage : CROUS / équipe de projet : OH!SOM architectes & Atel'erarchitecture / Corse ingenierie ( TCE) / BMF ( économiste)

Localisation : Corte (2B)

Programme : 100 logements étudiants / Surface : 3 515 m2 SDP

Coût : 4 800 000 € HT /

Comprendre CORTE, c’est comprendre le Centre CORSE, à la croisée de la Corse Granitique et de la Corse Schisteuse, son
relief, sa géologie, ses versants… son village, sa citadelle en hauteur, ses maisons imbriquées qui contiennent l’histoire des
familles, ses cheminements piétons qui sillonnent le paysage…
La zone d’étude se situe précisément au centre de la courbe formée par le relief, en contre bas de la ville, sur une large zone
occupée par des activités … Il s’agit donc de comprendre ce quartier pour formuler une proposition architecturale en cohérence
avec son milieu.

 

Les formes et les volumes d’un bâtiment, c’est le résultat du mariage du site et des besoins d’un programme. Le langage
architectural va faire varier, par le jeu sensible des ouvertures et des protections, les ambiances et les ressentis de chaque
pièce ; il va ainsi aider au confort interne. Différents patios sous formes de restanques sont mis en place permettant des
articulations lumineuses et aérées du bâtiment dans un langage méditerranéen. D’une manière globale, le bâtiment est couvert
par un jeu de toitures terrasses avec un traitement végétal ordonné. De larges protection solaires légères en ossature bois
accompagnent ces toitures dans le but de pallier aux impacts solaires directs

Concernant l’architecture du bâtiment, nous avons souhaité donner à la résidence une identité forte. Monolithique,
bien que largement ouvert sur l’extérieur, le projet réinterprète le vocabulaire minéral de la citadelle. Entièrement
construite en ossature béton, la résidence affirme en façade sa réalité constructive. Les poteaux et les poutres en
béton brut viennent ainsi rythmer la façade et créer la mise en scène de la cellule, puisque tramé sur notre T1 type. Là
encore, le logement se retrouve au coeur de notre conception, puisque qu’il sera à l’origine de la trame et de l’animation
de la façade du projet.
Plus épais aux RDC, les poteaux viennent soutenir un porte à faux nous permettant de protéger quelques-unes des
places de parking tout en offrant un parvis couvert aux étudiants devant l’entrée de la résidence et les différentes
salles de cours.
Sur ce socle, vient se mettre en place la trame du projet qui matérialisera le corps du bâtiment. Les deux derniers
niveaux, présenteront, eux des façades sur rue en retrait afin de venir créer des terrasses privatives. Dans ces étages,
le rythme des poteaux se resserrent afin de mettre en place le couronnement.
Volontairement sombre, le béton du projet rappellera les contexte géologique local tout en contrastant avec
l’architecture claire et salissante des immeubles mitoyens. Les larges ouvertures permettront, malgré la teinte générale
sombre, de créer un immeuble chaleureux et accueillant.

Le fonctionnement de la résidence se veut simple, au plus proche des attentes du programme et résolument tournévers le durable et le confort de vie.La déclivité de l’avenue Jean Nicoli est traitée avec la création d’un parvis en gradin nous permettant à la fois d’offrir desespaces agréables et sécurisés en pied de bâtiment et de garantir l’accès PMR au bâtiment. Ce parvis, véritableprolongement de l’espace public donne un accès direct au hall d’entrée de la résidence et aux salles de classes et deréunions, toutes situées au RDC sur rue afin de permettre leur éventuel fonctionnement indépendant vis-à-vis de larésidence.Le hall d’accès aux logements, en liaison visuelle et fonctionnelle avec la loge, donne un accès direct vers les espacescommuns des étudiants et l’escalier principal de la résidence. Là encore, ces espaces communs sont mis en scène enfaçade sur Rue afin de venir créer une animation nouvelle sur l’avenue.En contraste fort avec les bâtiments environnent fermés et repliés sur eux-mêmes, notre équipe propose unerésidence résolument et volontairement ouverte sur son environnement.


L’escalier principal et monumental dessert donc les 5 niveaux supérieurs. Les paliers sont volontairement
surdimensionnés à chaque étage afin de créer des zones de rencontres propice aux échanges entre les étudiants.
Tous ces espaces, reliés entre-deux et en co-visibilité avec le grand hall du RDC permettront de créer une véritable
synergie à l’échelle de la résidence. Cette mise en scène des espaces servants, toujours tourné vers l’extérieur et
vers le grand paysage nous permet également d’éclairer naturellement les communs.
Les étages s’organisent ensuite autour d’une circulation centrale sur laquelle viennent se greffer les cellules des 105
T1. Les niveaux courants contiennent une vingtaine de logements et sont irrigués par deux ascenseurs, l’escalier
monumental et un escalier de secours supplémentaire au croisement du T et des circulations. Au R+3 la circulation
centrale débouche à l’EST sur une large terrasse commune orientée NORD-SUD, crée par le décroché du bâtiment sur
cette limite.
Le plan masse du projet se compose en deux branches formant un T. Outre nous permettre de conserver une densité
mesurée sur l’avenue J. Nicoli, cette morphologie à l’avantage majeur de créer des orientations multiples. Bien que la
façade principale soit orientée au Nord, l’organisation en plan nous permet de proposer un très grand nombre de
logements orientés SUD, EST et OUEST, et ce, malgré la taille réduite de la parcelle et les contraintes fortes en terme
d’alignement et de hauteur induites par le PLU. Les logements orientés vers l’arrière et se situant aux étages R+1, R+2
et R+3 auront des accès directs aux jardins partagés en restanques occupant le coeur de la parcelle. Ces jardins
partagés seront accessibles via la circulation commune centrale, à l’extrémité SUD du bâtiment.

© 2019 oh!som architectes / Tous droits réservés / 10 Rue Saint-Jacques 13006 Marseille / contact@ohsom.com / +33 (0)4 91 04 63 19

  • Facebook
  • Instagram